La province de Namur, au coeur de votre quotidien

Tourisme de mémoire

7 sept. 2017 11:16:54

La Belgique et l'Europe commémorent les 100 ans de la Première Guerre mondiale. La province de Namur se souvient ! Elle a été le théâtre de combats violents et de drames dont les familles se souviennent parfois encore aujourd'hui. Au travers d'événements commémoratifs, remontons le temps et revenons en 1914 quand tout a commencé ...

La Première Guerre mondiale a couté la vie à près de 1700 civils en province de Namur. Certaines villes ont été particulièrement touchées. C'est le cas de Dinant où 674 personnes ont été tuées ou Tamines avec 383 morts.

LES ACTIVITÉS

Découvrez les événements organisés durant toute la période de commémoration de la Guerre 14-18.

Les Forts

LES FORTS

Le Pays des Vallées en compte 9, construits en ceinture autour de Namur. C'est le Parlement belge qui, en 1887, a décidé la construction de trois positions fortifiées à Anvers, Liège et Namur. Après 3 ans de travaux, 29 forts sont sortis de terre, dont 9 à Namur : Emines, Marchovelette, Cognelée, Suarlée, Malonne, Saint-Héribert, Dave, Andoy et Maizeret. Tous répondent aux inquiétudes des habitants des grandes villes : les forts sont petits et situés à distance respectable des centres-ville, mettant ceux-ci à l'abri des projectiles des assaillants, du moins en théorie.
Fort de Cognelée


Quels forts visiter ?
Le fort d'Emines, uniquement sur visite guidée.
Où ? Rue Fort d'Emines 5003 Saint-Marc. Voir sur Google Maps .
En pratique : du 5 avril au 15 novembre 2015, sur réservation uniquement.
Plus d'info

Lisez l'histoire passionnante des forts de la Meuse dans la brochure gratuite "La Province de Namur au cœur de la Grande Guerre".

BALADES AUTOUR DES FORTS

Partez sur les lieux mêmes de la Grande Guerre, là où le sort de la ville de Namur et de la province tout entière s'est joué en quelques jours à peine ! Muni de votre GPS, vous apercevrez les anciennes places fortifiées datant de 1890.

2 circuits découverte : circuit à vélo & circuit en voiture! Bonnes balades !

Position fortifiée de Namur - circuit véloCircuit véloCircuit véloPosition fortifiée de Namur - circuit voitureCircuit voitureCircuit voiture

Les cimetières

LES CIMETIÈRES

La plupart des cimetières militaires ont été créés par les Allemands durant la guerre 14-18 et ont été ensuite réaménagés par les autorités belges.

  • Le cimetière de La Belle Motte , aux limites des villages de Le Roux et d'Aiseau, est l'un des plus importants de Belgique. 4000 soldats français y sont inhumés dans 1179 tombes individuelles, 3 tombes communes et 2 ossuaires. Il réunit surtout de jeunes Français originaires de Bretagne, de Normandie et du nord de la France.
    Où ? Rue Belle-Motte, 3 5070 Fosses-la-Ville. Voir sur Google Maps .

  • Le cimetière de Dinant compte 1104 soldats français tombés dans la région dans la première année du conflit. La plupart des dépouilles sont rassemblées dans un seul ossuaire inauguré en 1923.
    Où ? Chemin de la Citadelle, 15 5500 Dinant. Voir sur Google Maps .

  • Le cimetière de Tarcienne accueille les dépouilles de soldats de différentes nationalités : 394 Français, 153 Allemands et 2 Russes. Créé par les Allemands durant le conflit, il n'a subi presque aucune modification par la suite.
    Où ? Rue du bois 20 5651 Walcourt. Voir sur Google Maps .

Les cimetières des fusillés.
On le sait, les civils ont payé un très lourd tribut en août 1914, lors de l'invasion allemande. En quelques jours, plus de 1500 habitants ont été fusillés. La plupart ont été inhumés sur le lieu même de leur exécution, dans l'urgence, puis ils ont reçu une sépulture plus traditionnelle situé dans le cimetière de la localité. Dans certains cas, les dépouilles sont restées ensemble à l'endroit de leur première inhumation. Cet emplacement, à l'origine non destiné à servir de cimetière, s'est mué en nécropole, en lieu de mémoire réservé au souvenir des fusillés. Les deux exemples les plus imposants sont visibles à Tamines et à Andenne.

Le cimetière des fusillés de Tamines

Le cimetière des fusillés de Tamines
Suite à la fusillade de la Place Saint-Martin, 384 personnes ont été enterrées à la hâte dans plusieurs fosses communes située dans l'ancien cimetière entourant l'église sur la place. Classé depuis 2009, l'endroit comporte un nombre important de stèles, d'inscriptions, certaines censurées par l'occupant en 1916.
Où ? Place Saint-Martin 5060 Tamines. Voir sur Google Maps .

Le cimetière des fusillés d'Andenne
Même scénario horrible qu'à Tamines, mais 2 jours plus tôt. Des civils sont fusillés par dizaines sur le Quai Pastor. Le soir même et le lendemain, des fosses communes sont creusées pour ensevelir les victimes. L'endroit est complètement réaménagé en 1920 : des pierres calcaires ornées d'une stèle ainsi que d'un élégant bas relief y sont installés et encore visibles aujourd'hui. Le lieu est classé depuis 1993.
Où ? Rue Malevé, 5 5300 Andenne. Voir sur Google Maps

Découvrez d'autres cimetières militaires ou civils dans la brochure gratuite "La Province de Namur au cœur de la Grande Guerre".

Les Monuments

LES MONUMENTS AUX MORTS

"L'Assault" par le sculpteur Daoust - 1927Ils commémorent les moments les plus sombres de la Grande Guerre et rendent hommage aux soldats héroïques : les monuments se dressent par dizaines en province de Namur. "L'Assault" réalisé par le sculpteur Daoust en 1927 et installé sur la Place du Chapitre à Andenne en est un parfait exemple. Il fut inauguré par le maréchal Pétain accompagné de Charles de Gaulle lui-même blessé à Dinant en 1914.
Découvrez les monuments dédiés à la guerre 14-18 dans la brochure gratuite "La Province de Namur au cœur de la Grande Guerre".

4 QUESTIONS POUR COMPRENDRE

Mélodie Brassinne est historienne spécialisée dans l'histoire de la Première Guerre mondiale. Elle supervise pour la Province de Namur l'ensemble des manifestations de commémorations. Nous lui avons posé 4 questions, écoutez ses réponses.

pdf format Téléchargez la transcription des questions/réponses  (0,135 mb)

Dinant est l'une des villes les plus affectée par la Guerre 14-18. Pourquoi tant de morts civils et pourquoi Dinant ?

La ville de Namur a été une cible stratégique des Allemands en 14-18. Malgré la protection d'une ceinture de 9 forts, comment expliquer l'échec de l'armée belge à défendre la ville ?

Si on s'intéresse au conflit, quelles sont les principales curiosités à voir en province de Namur ?

Pourquoi est-ce encore important de parler de tout ça aujourd'hui ? Plus personne ne parle du conflit de 1870, est-ce que parler de 1914 a encore un sens ?